Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 novembre 2011 7 06 /11 /novembre /2011 12:03

 

 

 

 

clôture 2 Villemomble 2011

 

 

Cette clôture la est d’acier tubulaire noir, deux barres posées horizontalement à quelques cinquante centimètres d’écart entre elles ,fixées  au dessus d’un petit muret de briques, rouges. Cette disposition forme une petite échelle qu’il était dans nos jeux préférés de gravir. Ainsi lorsque nous courrions dans la rue sans attendre notre mère qui détenait les clefs, pour rentrer à la maison nous escaladions la «  clôture »,(drôle de nom pour un obstacle aussi facilement franchissable) et nous l’attendions en jouant dans le jardin .

 Cette première clôture s’arrête à l’aplomb de la maison et comporte deux ouvertures ;la première, pour le passage des piétons, soutenue par un pilier en briques rouges (rappel du muret) surmonté d’une petite plate-forme en ciment blanc consiste en une porte en acier noir  dans la continuité des barres et le bas ( à hauteur du muret) en une plaque de tôle munie d’une ouverture qui dessert la boite à lettres. Une poignée sur la gauche permet d’ouvrir cette porte vers l’intérieur et un autre de nos jeux consistait à nous percher sur les barres de la porte et d’opérer un mouvement demi circulaire en ouvrant et fermant la porte. Une autre ouverture dessert le garage et laisse donc passer un véhicule. Il s’agit de la réplique de la petite porte, doublée. Une seconde clôture commence à ce niveau. Elle délimite le jardin qui forme un angle .Elle est constituée de planches de bois peintes en blanc et disposées en diagonale  et ceci alternativement ce qui sur l’ensemble forme un dessin de chevrons. Au sommet de l’angle existe une porte assortie  à la clôture et surmontée d’un petit auvent en bois. Cette porte je ne l’ai jamais vue que fermée. J’ignore même si mon père en a possédé un jour la clef. Cette seconde clôture est certainement plus ancienne que la première puisque moins moderne dans le choix des matériaux mais aussi plus coquette. Cette double clôture est la première trace visible dans l’histoire de cette maison. Il existait donc, à une époque deux terrains. Le premier fut construit, le second jamais (du moins pour l’instant puisque rien n’est jamais fini), et fut certainement racheté par un propriétaire précédent pour s’adjoindre un jardin plus grand que celui , sommes toutes, minuscule que lui laissait la construction de la maison. Ceci expliquerait le fait qu’aucune fenêtre de la maison ne donne sur la grande partie du jardin. La maison à due être construite avant l’adjonction du second terrain et on ne perce pas de fenêtres ouvrant sur un terrain voisin. Ce mur aveugle a toujours chagriné mon père car il trouvait à juste titre que cela déséquilibrait l’harmonie de l’ensemble et rêvait d’agrandir la maison par ce côté, le seul possible d’ailleurs, et d’y percer des ouvertures pour enfin jouir de la vue sur le jardin. A l’heure actuelle, où mon père n’est plus propriétaire de cette maison depuis trois décennies, ce projet n’a jamais vu le jour.

 

 

 

 

Published by Françoise Poulin-Jacob - dans clôture
commenter cet article

commentaires